Joomla 3.5 Templates by FatCow Complaints

FACILE

Créé le vendredi 27 mai 2016 Mis à jour le vendredi 24 février 2017 Publié le vendredi 27 mai 2016

Jean-Michel MAURYLa Fabrique de Notes

pour orchestre d'harmonie et quelques instruments exotiques...

Pour fêter les 20 ans de l'Ensemble Instrumental de l'Ariège, cet orchestre a créé un spectacle intitulé "La Fabrique de Notes", sur une musique originale de Jean-Michel Maury, compositeur associé et ami de toujours de l'ensemble. Ce focus est surtout un prétexte pour parler de ce compositeur qui me touche, m'émeut, m'amuse,... depuis que je l'ai rencontré en 2001 ; multiple rencontre de musiciens et amis formidables, de l'administratrice Josiane aux professeurs de musique ariégeois pour lesquels "l'EIA" a été créé, en passant par le directeur musical Éric Villevière avec qui nous partageons une amitié fusionnelle.

"Jean-Mi" est de ces compositeurs dont l'imagination fonctionne sans cesse ; il n'est d'ailleurs pas uniquement doué pour imaginer de la musique, mais également "des sons", des images, il est un talentueux imitateur également... Il est aussi de ceux qui sont capables d'écrire une musique qui sous une apparente simplicité (technique, d'exécution) cache des trésors d'invention complexe (harmonique, mélodique, rythmique,...). Attention à ne pas égratigner sa musique donc ; vous pourriez sans le savoir passer à côté de la poésie secrète de ses partitions...

C'est là que le lien avec "La Fabrique de Notes" est créé. En effet, le spectable met en scène une ancienne usine qui fabrique des sons naturels – avec des commandes d'œuvres pour faire danser les rois et voler les tapis, face à une multinationale qui fabrique des sons artificiels. Tout cela mis en scène avec poésie et charme, tandis que le sujet lui-même peut être transposé dans de nombreux domaines contemporains, de la gastronomie à l'art.

 

 

Et comme à chaque fois avec les œuvres de Jean-Michel Maury, de vrais petits bijoux musicaux vous trotteront dans la tête durant des heures après les avoir entendus et aimés. Il est aussi de ces compositeurs-là, ceux qui savent écrire des mélodies qui se gravent dans votre mémoire.

Des "petits cailloux" (avec flûtes et flûte basse, guitare, accordéon, cailloux,...! extrait de "Récréanotes" – ÉCOUTEZ !), aux "nuits douces de Pétionville" de sa Suite Haïtienne (le compositeur a été missionné en 1999 à la Holy Trinity Music School de Port-au-Prince), en passant par son Hotch-Potch Concerto (pour clarinette ; extrait d'un autre spectacle de l'EIA, "Gédéon"), il y a de quoi tomber amoureux de sa musique !

 

 

Editions Robert Martin

et Flex Editions

 

Affichages : 756