Joomla 3.5 Templates by FatCow Complaints

CHARLES Jean-jacques

Contact

Image de contact

compositeur

Formulaire de contact

Envoyer un e-mail. Tous les champs précédés d'un * sont obligatoires.

Informations diverses

Informations diverses:

Initié dès le berceau par un père musicien, Jean-Jacques CHARLES jeta - après quelques hésitations - son dévolu sur le trombone, qui le mènera du Conservatoire de Créteil au CNSM de Paris. Cependant, il fût très tôt attiré par l’écriture. Dès ses premiers cours de solfège, il s’amusait à reprendre les exercices de chant et imaginer en laissant traîner ses doigts sur le piano quelque accompagnement, qu’il notait sur son cahier de dictées musicales. Puisant dans la partothèque de papa, il posait sur le piano les scores d’orchestre et jouait séparément chaque partie pour tenter de comprendre “comment fonctionne tout cela”. Quelques années plus tard, c’est en classe d’écritures que ces balbutiements ont pris forme avec de solides études. Fini le cahier de dictées, ce fût le temps de l’harmonie, du contrepoint et de la fugue. Il ajouta à cette académique et précieuse
formation la musique de chambre, le jazz, le violon alto, et toutes les activités orchestrales qui s’offraient à lui.
Le trombone, petit à petit, s’endormit dans sa housse pour laisser place à la composition, à l’arrangement, à l’orchestration et la direction d’orchestre qui occupent depuis, pleinement, ses activités.
Très attaché aux enrichissements mutuels qu’offre le mélange des genres, il  pense que ni Ravel ni Mozart, ou tant d’autres comme Bartok, n’auraient construit leur oeuvre sans s’être nourris de la musique populaire, comme cette dernière gagne à s’enrichir des maîtres de la Musique. C’est pourquoi il s’attache à soigner chaque coin de partition et déteste que l’on galvaude la moindre note de musique, qu’elle soit expérimentale, qu’elle vienne de la rue ou des ondes, des creusets académiques ou des toiles de cinéma. En un mot, de l’excellence, à l’attention d’une cible tout à fait identifiée : le public.


Jean-Jacques Charles, né en 1966 à Paris. Quelques kilomètres de partitions à son actif, deux livres d’art consacrés à la musique et la lettre dans la peinture, co-signés avec Cécile Berly. Dirige depuis 1993 la Musique des Gardiens de la Paix, successivement Tambour-Major, Chef de Musique par intérim, Chef de Musique adjoint. Fondateur du Mistral Orchestra.